Depuis six semaines, les mobilisations sont presque quotidiennes au Venezuela et se terminent souvent par des affrontements parfois meurtriers avec les forces de l’ordre. Dans ce contexte, un certain nombre de secteurs d’activités et de métiers sont affectés. C’est tout particulièrement le cas des très nombreux commerces et activités de la municipalité de Chacao, à l’est de la capitale, où ont lieu la grande partie des manifestations depuis début avril.

Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

Avenida Francisco de Miranda est l’une des principales avenues de la mairie de Chacao et un passage récurrent des marches contre le président Maduro depuis début avril. Les jours de manifestations, beaucoup de commerces ferment par précaution ou baissent le rideau plus tôt, faute de clientèle.

« Dans ce restaurant, la clientèle a baissé de 80% depuis que les manifestations ont commencé il y a plus de 40 jours. C’est avec les marches que la situation s’est empirée, parce qu’avec la crise économique, nous arrivions à vendre, explique Simon, serveur dans un restaurant de cette avenue. Je ne suis ni chaviste, ni d’opposition, je m’exprime comme commerçant : si cela continue, on devra peut-être malheureusement fermer, car nous ne vendons rien. »

Jorge, chauffeur de taxi à deux pas de la Plaza Francia, épicentre des protestations, est tout aussi préoccupé. En six semaines de manifestations, circuler dans Caracas, surtout à Chacao, est devenu « un véritable enfer », dit-il :

« Cette situation nous fait du tort à nous, chauffeurs de taxi, car beaucoup de rues, d’avenues, d’autoroutes sont bloquées pendant les manifestations. Quand il y a une marche, je fais tout juste quatre courses alors qu’en temps normal, je fais plus de 10 trajets par jour. Mon travail, c’est ma seule source de revenus pour nourrir ma famille et ces marches me font du mal. Je suis préoccupé par la situation du pays comme tous les Vénézuéliens, mais je crois qu’il faut trouver un autre moyen que des marches ou des blocages de routes pour protester. »

L’opposition a appelé lundi soir à poursuivre les mobilisations cette semaine.

source rfi

Share.

About Author

Leave A Reply